Recette du cari de boeuf

Recette du cari de boeuf

Le Cari de Bœuf

Un plat populaire réunionnais. Simple à réaliser.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 à 2 kg de bœuf
  • 5 petits oignons
  • 3 petites tomates
  • 6 gousses d’ail
  • 1 petit bout de gingembre
  • 1 branche de thym
  • huile
  • sel et poivre

Préparation

  • Coupez le bœuf en morceaux (style daube)
  • Emincez les oignons, coupez les tomates en petits morceaux et pilez ail, sel poivre et gingembre
  • Faites revenir la viande quelques instants puis ajoutez y les oignons et ensuite la préparation d’ail pilé et pour terminer la tomate et le thym
  • Laissez cuire 3mn à feu doux puis ajoutez de l’eau à hauteur
  • Dés ébullition baissez à feu doux et laissez cuire jusqu’à évaporation ; il faut que la sauce soit onctueuse
  • Vous accompagnerez ce plat avec du rougail tomate ou de la sauce piment et bien sur du riz blanc

Source

Recette Yvonne Cadet-Barrabé

Concombre

Concombre

Le concombre : Cucumis sativus (L.)

Le concombre est une plante potagère rampante de la même famille que la citrouille ou le chouchou, cultivée pour son fruit qui est consommé comme légume.
La plante qui poussait naturellement au pied de l’Himalaya aurait été domestiquée pour la première fois en Inde il y a 3000 ans.
Les feuilles sont grande avec des bords dentés.
Les fleurs sont jaunes, avec des fleurs mâles et des fleurs femelles portées par le même pied.
Les fruits allongés et charnus, pouvant atteindre 30 cm de long et 5 cm de diamètre.
Selon les variétés, ils peuvent être verts, jaunes ou blancs.
Le fruit est souvent consommé cru, entrant dans la composition de salades désaltérantes, bienvenues en été.
A La Réunion, il se prépare également en achards, avec du piment, pour accompagner le cari.

Usages traditionnels

Selon la médecine tradionnelle chinoise, le concombre est bon pour les intestins, réduit la masse graisseuse corporelle et atténue les rides.
Les Grecs l’utilisaient pour calmer certaines ardeurs sexuelles.
Au Cameroun, le concombre entre dans la composition de remèdes de grand-mères pour lutter contre la peau grasse, redonner du tonus à la peau et éliminer les toxines accumulées dans le corps, après un repas copieux par exemple.
Le jus de concombre aiderait à faire baisser le taux de cholestérol et à traiter les rhumatismes et la goutte.

Propriétés vérifiées

  • Rafraîchissant
  • Hydratant et nourrissant
  • Diurétique
  • Laxatif léger
  • Décongestionnant
  • Dépuratif
  • Adoucissant

Riche en vitamine C, la pulpe du concombre entre dans la composition de nombreux soins de visage (crèmes antirides, produits hydratants).

Recette pour un masque hydratant

  • Pelez et écrasez un demi-concombre.
  • Mélangez à 45 ml de yaourt nature.
  • Appliquez sur le visage et le cou en évitant le contour des yeux et laisser agir pendant 15 minutes.
  • Rincez à l’eau claire.

Précautions

A utiliser cru car la cuisson altère les qualités nutritionnelles et thérapeutiques.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical

SOURCE

Aplamedom Réunion

Recette de la Sauce Sardine

Recette de la Sauce Sardine

La Sauce Sardine

Un plat populaire que tous les réunionnais connaissent. Simple à réaliser et délicieux.

Ingrédients pour 3-4 personnes

  • 2 boites de sardines à l’huile
  • 4 petits oignons
  • 2 petites tomates
  • 3 gousses d’ail
  • piment
  • 1 /4 cuillère à café de curcuma
  • sel

Préparation

  • Emincez les oignons puis coupez les tomates en petits morceaux.
  • Pilez ensemble l’ail, le sel et les piments.
  • Faites revenir les oignons puis ajoutez le mélange pilé puis au bout de 2mn ajoutez les tomates et le curcuma.
  • Faites cuire 3mn à couvert puis ajoutez les sardines avec leur huile.
  • Mélangez délicatement le tout pendant 3mn puis vous pouvez servir ce petit plat très délicieux avec du riz blanc.

Source

Recette Yvonne Cadet-Barrabé
Image Dofoto974

Le Piment la Pâte

Le Piment la Pâte

Le piment la pâte

A La Réunion, le piment la pâte accompagne chaque repas. Il relèvera tous vos plats !

Ingrédients

  • 50gr de piments verts
  • 50gr de piments rouges
  • 1 gros morceau de gingembre
  • 2 zestes de combava
  • sel
  • huile
  • vinaigre

Préparation

  • Mixez le piment avec le gingembre et le combava
  • Mélangez-le tout dans un bocal avec du sel ainsi – qu’une cuillère à soupe de vinaigre.
  • Versez 3 grosses cuillère à soupe d’huile par-dessus – et sans mélanger
  • Une fois le bocal fermé le piment la pâte se conserve très longtemps.

Source

Yvonne Cadet-Barrabé
Le premier gouverneur de La Réunion en 1665

Le premier gouverneur de La Réunion en 1665

Étienne Régnault, premier chef de colonie

En 1665, la Compagnie des Indes Orientales fait le même raisonnement que Louis Payen et se dit qu’il serait bien bête vraiment de ne pas coloniser la petite île Bourbon.
Au moins, elle pourrait produire quelques vivres pour nos bateaux qui se rendent aux Indes.
La Compagnie envoie donc ses premiers colons, 20 personnes en 1665 sous la direction d’un commandant Étienne Régnault.
Régnault et les siens débarquent dans l’Ouest à Saint-Paul.
Mais ils vont très vite se disperser sur les côtes Ouest et Nord et créer ce qu’on appelle les premiers quartiers, c’est-à-dire les premières ébauches de villages à Sainte Suzanne et Saint-Denis.
La population de la colonie va augmenter très lentement.
C’est que la Compagnie n’a pas beaucoup de bateaux, pas beaucoup de volontaires et que la modeste Bourbon malgré son climat paradisiaque malgré sa nature luxuriante n’est pas très attractive.

Une longue solitude

En 40 ans le nombre des Bourbonnais va passer d’une trentaine, les colons de Régnault plus la dizaine de Malgaches de Payen, à seulement sept cent.
C’est si peu nombreux habitants qui ne reçoivent qu’un bateau que tous les trois parfois quatre ans, se sentent souvent oubliés.
Et la longue solitude dont ils sont victimes va les entraîner à d’intéressante fraternisation.
En effet, c’est que l’on ne manque terriblement de femmes.
C’est logique, il y a toujours une plus forte proportion de mâles parmi les pionniers.
Et quand ils sont arrivés au but, quand ils ont fini de s’installer dans l’île et qu’ils se disent qu’après tout uni, ils ne sont pas si mal, ces pionniers aimeraient bien fonder une famille.
Alors ils réclament des femmes.

Le besoin de fonder une famille

On leur en envoi parfois de France mais c’est si loin la France, il y a du déchet au cours du voyage.
Par exemple, l’expédition de 16 filles de la Salpêtrière, des filles de plus ou moins bonne vie, en 1673 cette expédition se solde par l’arrivée dans l’île, après des péripéties qui rempliraient un roman, de deux personnes du beau sexe seulement et qui se sont mariés en route.
Comme la mère patrie n’envoie pas assez de femmes, il faut en trouver ailleurs.
Alors les colons en mal d’amour font appel à Madagascar, avec laquelle on a gardé des relations et ressources plus inattendues à l’Inde portugaise.
C’est ainsi que, parmi les dames, qui ont été en quelque sorte les grands-mères des Réunionnais, on compte environ 1/5e de Françaises, 2/5e de Malgaches et 2/5e d’Indo-Portugaises.

Histoire de La Réunion racontée par Daniel Vaxelaire

Article 06
Voir l’article 05 : Le premier peuplement volontaire à La Réunion
Voir tous les articles : L’histoire de La Réunion