Cardamome : Elettaria cardamomum L. (Maton)

Souvent surnommé « la reine des épices« , la cardamome est un condiment incontournable de la cuisine indienne.
On la retrouve autant dans les boissons désaltérantes qui accompagnent les cérémonies que les pâtisseries offertes aux divinités.
Ainsi « l’alouda » ou les fameux « bonbons bananes » doivent beaucoup de leur saveur à la cardamome.
L’Inde est l’un des plus grands producteurs mondiaux de cardamome avec le Sri Lanka et le Guatemala.
En comptant le gingembre et le poivre, cette épice qui fût l’une des trois les plus recherché au IIIe siècle avant J.C.
Elle est d’ailleurs restée l’une des plus chères après le safran et la vanille.
Elle fût introduite à La Réunion par Joseph Hubert au XVIIIe siècle.
Cette plante comporte des feuilles longues ayant une forme lancéolée.
La fleur de couleur blanche est striée de mauve.
C’est le fruit, une capsule de forme oblongue, qui est utilisée en cuisine.

Usages traditionnels

C’est la décoction des graines qui permet de lutter contre les problèmes respiratoires.
Cette décoction est également préconisée contre les troubles digestifs fonctionnels.

Propriétés vérifiées

La cardamome doit ses effets thérapeutiques à la présence de cinéol et sa synergie avec les autres molécules présente.
Le cinéol a permis de mettre en évidence en laboratoire les propriétés suivantes :

  • antiseptique très puissant, notamment contre les bactéries responsables d’une mauvaise haleine
  • gastroprotecteur, notamment grâce à sa sensibilité face à Helicobacter pylori responsable des ulcères gastroduodénaux.
  • limite la peroxydation des lipides
  • stimulant nerveux

Recommandations

L’huile essentielle de cardamome ne doit pas être utilisée pure.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical

SOURCE

Aplamedom Réunion