Brède Morelle – Brède Martin

Brède Morelle – Brède Martin

Brède Morelle / Brède Martin : Solanum americanum Mill.

Plante herbacée pouvant atteindre 70 cm, étalée ou dressée, elle possède des tiges ramifiées, verdâtres souvent teintées de violet foncé.
Ses feuilles sont simples, ovales, avec l’extrémité se terminant en une pointe fine.
Les fleurs sont regroupées en inflorescences en forme de queue de scorpion.
Les pétales ont une jolie couleur blanche, contrastant avec les étamines de couleur jaune.
Ses fruits ressemblent à de minuscules tomates, d’abord vertes devenant noir violacé à maturité.
Ces baies font le régal des oiseaux qui participent ainsi à la dissémination de la plante.
En métropole, cette plante est appelée « Tue-chien« , « Raisin de loup » ou « Tomate du diable« .
De nos jours, l’homéopathie l’utilise contre les crampes et l’épilepsie.
Elle entre dans la composition d’un médicament contre les hémorroïdes (Poconeol n°71 ; Laboratoire Naturactive Labo PF.).
Elle est parfois considérée comme une plante magique : on dit qu’une infusion de ses feuilles aide à révéler les véritables souhaits d’une personne pour le futur…

Usages traditionnels

Traditionnellement, à La Réunion, elle est utilisée dans la cuisine en accompagnement du riz (brèdes).
Elle est également employée comme plante médicinale en tant que diurétique et sédatif.

Propriétés vérifiées

Propriétés analgésiques : un cataplasme de feuilles fraîches soulage la douleur.
Propriétés sédatives : calme les nerfs et favorise le sommeil.

Recette

Pour une infusion diurétique:
portez à ébullition 1 litre d’eau ;
plongez-y 5 racines et laissez infuser.
Buvez 4 verres de cette préparation par jour en dehors des repas.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical

SOURCE

Aplamedom Réunion

Concombre

Concombre

Le concombre : Cucumis sativus (L.)

Le concombre est une plante potagère rampante de la même famille que la citrouille ou le chouchou, cultivée pour son fruit qui est consommé comme légume.
La plante qui poussait naturellement au pied de l’Himalaya aurait été domestiquée pour la première fois en Inde il y a 3000 ans.
Les feuilles sont grande avec des bords dentés.
Les fleurs sont jaunes, avec des fleurs mâles et des fleurs femelles portées par le même pied.
Les fruits allongés et charnus, pouvant atteindre 30 cm de long et 5 cm de diamètre.
Selon les variétés, ils peuvent être verts, jaunes ou blancs.
Le fruit est souvent consommé cru, entrant dans la composition de salades désaltérantes, bienvenues en été.
A La Réunion, il se prépare également en achards, avec du piment, pour accompagner le cari.

Usages traditionnels

Selon la médecine tradionnelle chinoise, le concombre est bon pour les intestins, réduit la masse graisseuse corporelle et atténue les rides.
Les Grecs l’utilisaient pour calmer certaines ardeurs sexuelles.
Au Cameroun, le concombre entre dans la composition de remèdes de grand-mères pour lutter contre la peau grasse, redonner du tonus à la peau et éliminer les toxines accumulées dans le corps, après un repas copieux par exemple.
Le jus de concombre aiderait à faire baisser le taux de cholestérol et à traiter les rhumatismes et la goutte.

Propriétés vérifiées

  • Rafraîchissant
  • Hydratant et nourrissant
  • Diurétique
  • Laxatif léger
  • Décongestionnant
  • Dépuratif
  • Adoucissant

Riche en vitamine C, la pulpe du concombre entre dans la composition de nombreux soins de visage (crèmes antirides, produits hydratants).

Recette pour un masque hydratant

  • Pelez et écrasez un demi-concombre.
  • Mélangez à 45 ml de yaourt nature.
  • Appliquez sur le visage et le cou en évitant le contour des yeux et laisser agir pendant 15 minutes.
  • Rincez à l’eau claire.

Précautions

A utiliser cru car la cuisson altère les qualités nutritionnelles et thérapeutiques.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical

SOURCE

Aplamedom Réunion

Fleurs jaunes

Fleurs jaunes

Fleur Jaune des Bas, Hypericum lanceolatum Lam. subsp. lanceolatum

Indigène des Mascareignes et des Comores, dans les forêts de 550 à 1800 m.

Fleur Jaune des Hauts, Hypericum lanceolatum Lam. subsp. angustifolium

Endémique de la Réunion, au-dessus de 2000 m.

Composition chimique

Composés phénoliques : flavonoïdes (rutine, quercétol, iso-quercétol) proanthocyanidols, gallotaninsHuile essentielle : hydrocarbures et sesquiterpènes

Usages traditionnels à La Réunion

Une tisane rafraîchissante.Affection gastro-intestinale : soulage les brûlures d’estomac données par le Piment.Affection urinaires : contre les inflammations urinaires et les cystites.Circulation sanguine, règles : « nettoie » le sang et facilite la circulation. Régularise les règles, soulage les règles douloureuses.Fièvre : utilisé en tisane contre la fièvre et en bain pour soigner la varicelle et la rougeole.

Propriétés vérifiées

Antiradicalaire : réduit les radicaux libres à l’origine de nombreuses maladies comme : désordres neurologiques, maladies cardiovasculaires, certains cancers.Antioxydante : Protège contre l’action des rayons UV..

Précautions

Traditionnellement déconseillés chez les femmes enceintes.
Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical personnalisé

SOURCE

Aplamedom Réunion
Change écorce

Change écorce

Le change écorce, goyave maron ou gouyave maron : Aphloia theiformis

Le change écorce ou goyave maron est un arbre qui peut atteindre plus de 10 mètres. Il est présent sur une zone étendue de l’Océan Indien à l’Afrique, et se retrouve à La Réunion dans les forêts de Bois de Couleurs. Son écorce ancienne se détache en plaque d’où son nom de « change écorce ». Ses feuilles ressemblent à celles du thé mais sont dentées d’où son nom latin « theiformis » qui veut dire en forme de thé. Il donne de petites baies blanches qui lui ont donné son nom malgache « Voafotsy » signifiant « fruits blancs ». Son bois est solide et était autrefois utilisé pour la fabrication de charpentes et de tonneaux.

Usages traditionnels du change écorce

A La Réunion, ses feuilles et son écorce sont utilisées pour la préparation d’une tisane « rafraîchissante » pour traiter les fièvres, les douleurs, le paludisme, les inflammations et comme dépuratif.

Propriétés reconnues

Le change écorce entre dans la composition de deux médicaments dont le Canol, qui sert à faciliter l’élimination rénale et digestive. Ses propriétés diurétiques ont été démontrées en laboratoire, ainsi que son activité antipaludéenne. Il est également utilisé par une grande marque de la cosmétique pour son effet de protection cellulaire et contre les UV.

Préparation de l’infusion

Pour un effet « rafraîchissant« , faîtes bouillir de l’eau, coupez le feu, plongez 20 gr de feuilles sèches puis couvrez. Laissez infuser une dizaine de minutes. Buvez à raison de 3 à 4 verres par jour.

Recommandations

Attention l’écorce est vomitive, n’utilisez que les feuilles
Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical personnalisé

SOURCE

Aplamedom Réunion
Le vétiver

Le vétiver

Vétiver ou vétyver : Chrysopogon zizanioides (L.) Roberty

Cette espèce est aussi connue sous le nom scientifique de Vetiveria zizanioides ou Anatherum zizanioides. Le vétiver est une plante herbacée originaire de l’Inde, dont les racines trouvent de nombreux débouchés liés à leurs propriétés. Introduit de l’Île Maurice à La Réunion vers 1800, l’exploitation du vétiver commença à La Réunion vers 1900. En 1950, la qualité des huiles essentielles de « Vétiver Bourbon » issue de La Réunion était la plus recherchée au monde, devant celles produites en Malaisie (Java) et aux Grandes Antilles (Haïti), principaux pays concurrents. Cette plante de la famille des graminées, se présente sous forme de grandes touffes vertes aux feuilles étroites et coupantes de 1 à 2 m de haut. La racine se développe verticalement et peut atteindre des profondeurs pouvant atteindre jusqu’à trois mètres.

Convoité par le secteur de la parfurmerie

La racine du vétiver fournit, après distillation à la vapeur, une huile essentielle très prisée en parfumerie. Elle entre dans la composition de plus de 200 parfums féminins, comme le célèbre « Chanel n°5 » de Chanel ou « Rive Gauche » d’Yves Saint-Laurent ; et dans la composition de plus de 150 parfums masculins, le plus connu étant « Vétiver » de Guerlain.

Autres utilisations du vétiver

Aromathérapie l’huile essentielle de vétiver a des propriétés antifongiques et antibactériennes.Anti-mites les racines contiennent des molécules anti-mites, ainsi les fagots de racines placés dans les armoires éloignent les mites et donnent une odeur agréable au linge.Agriculture le vétiver, de par son réseau racinaire étendu, permet de lutter contre l’érosion quand il est disposé en haies.

SOURCE

Aplamedom Réunion
Guérit-vite, colle-colle de la Réunion

Guérit-vite, colle-colle de la Réunion

Guérit-vite, kol-kol, zerb Sin-Pol : Sigesbeckia orientalis

Originaire du sud de l’Asie, le guérit-vite ou colle-colle, est une plante qui affectionne les climats chauds et humides.
Elle possède des bractées (intermédiaire entre la feuille et la fleur) pourvues de poils très collants qui s’accrochent aux vêtements et aux animaux qui la frôlent, ce qui lui vaut l’appellation de colle-colle.

Usages traditionnels à La Réunion

A La Réunion, le guérit-vite est utilisé en bain pour soigner les maladies et problèmes de peau (plaie, eczéma, bourbouille, furoncle, acné, gale, grattelle, brûlure, ulcération, maladies éruptives des enfants, etc.).
C’est aussi un « rafraîchissant » parfois préconisé pour le diabète.
La décoction servait à purger les enfants atteints de tanbav (tambave, maladies infantiles).
En bain, le guérit-vite « nettoie et guérit les plaies, les eczémas et débarrasse de la bourbouille ».
« Il hâte le dessèchement des plaies et des furoncles ».
Pour les boutons d’acné, buvez cette tisane « rafraîchissante » pendant une semaine (Lavergne 1989).

Recommandations

La pharmacopée chinoise la considère comme légèrement toxique.
Nous recommandons de l’utiliser qu’en usage externe.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical personnalisé

SOURCE

Aplamedom Réunion