Brède Morelle – Brède Martin

Brède Morelle – Brède Martin

Brède Morelle / Brède Martin : Solanum americanum Mill.

Plante herbacée pouvant atteindre 70 cm, étalée ou dressée, elle possède des tiges ramifiées, verdâtres souvent teintées de violet foncé.
Ses feuilles sont simples, ovales, avec l’extrémité se terminant en une pointe fine.
Les fleurs sont regroupées en inflorescences en forme de queue de scorpion.
Les pétales ont une jolie couleur blanche, contrastant avec les étamines de couleur jaune.
Ses fruits ressemblent à de minuscules tomates, d’abord vertes devenant noir violacé à maturité.
Ces baies font le régal des oiseaux qui participent ainsi à la dissémination de la plante.
En métropole, cette plante est appelée « Tue-chien« , « Raisin de loup » ou « Tomate du diable« .
De nos jours, l’homéopathie l’utilise contre les crampes et l’épilepsie.
Elle entre dans la composition d’un médicament contre les hémorroïdes (Poconeol n°71 ; Laboratoire Naturactive Labo PF.).
Elle est parfois considérée comme une plante magique : on dit qu’une infusion de ses feuilles aide à révéler les véritables souhaits d’une personne pour le futur…

Usages traditionnels

Traditionnellement, à La Réunion, elle est utilisée dans la cuisine en accompagnement du riz (brèdes).
Elle est également employée comme plante médicinale en tant que diurétique et sédatif.

Propriétés vérifiées

Propriétés analgésiques : un cataplasme de feuilles fraîches soulage la douleur.
Propriétés sédatives : calme les nerfs et favorise le sommeil.

Recette

Pour une infusion diurétique:
portez à ébullition 1 litre d’eau ;
plongez-y 5 racines et laissez infuser.
Buvez 4 verres de cette préparation par jour en dehors des repas.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical

SOURCE

Aplamedom Réunion

Concombre

Concombre

Le concombre : Cucumis sativus (L.)

Le concombre est une plante potagère rampante de la même famille que la citrouille ou le chouchou, cultivée pour son fruit qui est consommé comme légume.
La plante qui poussait naturellement au pied de l’Himalaya aurait été domestiquée pour la première fois en Inde il y a 3000 ans.
Les feuilles sont grande avec des bords dentés.
Les fleurs sont jaunes, avec des fleurs mâles et des fleurs femelles portées par le même pied.
Les fruits allongés et charnus, pouvant atteindre 30 cm de long et 5 cm de diamètre.
Selon les variétés, ils peuvent être verts, jaunes ou blancs.
Le fruit est souvent consommé cru, entrant dans la composition de salades désaltérantes, bienvenues en été.
A La Réunion, il se prépare également en achards, avec du piment, pour accompagner le cari.

Usages traditionnels

Selon la médecine tradionnelle chinoise, le concombre est bon pour les intestins, réduit la masse graisseuse corporelle et atténue les rides.
Les Grecs l’utilisaient pour calmer certaines ardeurs sexuelles.
Au Cameroun, le concombre entre dans la composition de remèdes de grand-mères pour lutter contre la peau grasse, redonner du tonus à la peau et éliminer les toxines accumulées dans le corps, après un repas copieux par exemple.
Le jus de concombre aiderait à faire baisser le taux de cholestérol et à traiter les rhumatismes et la goutte.

Propriétés vérifiées

  • Rafraîchissant
  • Hydratant et nourrissant
  • Diurétique
  • Laxatif léger
  • Décongestionnant
  • Dépuratif
  • Adoucissant

Riche en vitamine C, la pulpe du concombre entre dans la composition de nombreux soins de visage (crèmes antirides, produits hydratants).

Recette pour un masque hydratant

  • Pelez et écrasez un demi-concombre.
  • Mélangez à 45 ml de yaourt nature.
  • Appliquez sur le visage et le cou en évitant le contour des yeux et laisser agir pendant 15 minutes.
  • Rincez à l’eau claire.

Précautions

A utiliser cru car la cuisson altère les qualités nutritionnelles et thérapeutiques.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical

SOURCE

Aplamedom Réunion

Benjoin

Benjoin

Le Benjoin : Terminalia bentzoë L.

Endémique de La Réunion, de Maurice et de Rodrigues, cet arbre devenu rare en forêt se cultive facilement. L’arbre peut mesurer jusqu’à 30 mètres de haut. A La Réunion, il est nommé benjoin ou benjoin-pays, bien qu’il ne produise pas de vrai baume de benjoin, qui est la résine extraite de diverses plantes du genre Styrax. Ce nom vernaculaire viendrait de ce qu’au XVIIe siècle, la résine odorante de l’arbre fut confondue avec le baume de benjoin du Tonkin ou du Laos.

Usages traditionnels

Contre le « refroidissement » : grippe, toux, bronchite. Anti-asthmatique, en mélange avec d’autres plantes.

Propriétés vérifiées

  • Diurétique
  • Diminue l’hypertension artérielle par inhibition de l’enzyme ACE (Angiotensin Converting Enzyme).
  • Antibactérien : inhibiteur d’Eschzeichia coli, Pseudomonas, aeruginosa, Salmonella typhi, Staphylococcus aureus.

Précautions

Pas de contre-indication connue à ce jour

SOURCE

Aplamedom Réunion
Les principaux miels de La Réunion

Les principaux miels de La Réunion

Le miel de Baies Roses (faux poivrier) : 80% de la production

Le miel de baies roses est un miel fondant et doré. Il présente de nombreux parfums marqués d’une note légèrement poivrée. C’est un miel limpide, de bonne garde qui ne cristallise pas, au goût subtil. C’est l’ami de tous les thés et des tartines au beurre, à condition que le pain soit bon. Il est extrait dans le courant du mois d’avril.

Le miel de letchis : 15%

Le miel de letchis est considéré comme le plus parfumé et le plus fruité de l’île de La Réunion . Il est récolté dans les régions de Saint-Benoit, Saint-Joseph et Saint-Louis. La pleine récolte se déroule en septembre avec les plus abondantes miellées. Dans l’univers apicole international, le miel de letchis est jugé comme un des meilleurs miels au monde. On le trouve de plus en plus sous forme crémeuse, résultat d’un brassage délicat qui lui permet de ne plus changer d’état, contentant ainsi les fervents partisans des miels durs.

Le mythique miel vert (Tan Rouge) Weinmannia Tinctoria, véritable caviar sucré de la Réunion

Le TAN ROUGE qui donne le fameux miel vert est gros arbre des forêts basses de l’île considéré comme un bois de Couleur, il peut mesurer jusqu’à 18 mètres. Dans les forêts d’altitude, on peut le trouver à l’état d’arbuste.

Son tronc droit porte de grosses branches. L’écorce du tronc, qui était utilisée pour la préparation des cuirs, est riche en tanins et rend une coloration rouge, d’où le nom commun de l’arbre.

Ses fleurs très mellifères varient du rouge au blanc et sont disposées sur un épi. Les abeilles qui butinent le nectar de ces fleurs donnent ce miel miel-vert, agréablement parfumé qui valide la foire du miel vert.

Enfin les miel classiques

Le miel de forêt de raisin maron, rubus alceaefolius, ou encore de jambrosat, syzygium jambos. et enfin le miel toutes fleurs

L’île de La Réunion présente une flore particulièrement variée. Plus de 1 000 espèces de plantes se sont progressivement installées, au gré des courants marins, des cyclones et des migrations. Avec plus de 100 micro-climats, des sols d’âges différents.

Source

Apisite

La Mangue

La Mangue

La mangue : Mangifera indica

Originaire d’Asie du sud-est, la mangue est de nos jours le 2ème fruit tropical le plus consommé au monde (le 1er est la banane). La culture du manguier en Inde remonterait à 4000 ans avant notre ère. Pour de nombreux peuples de cette région, la mangue est considérée comme le « roi des fruits« . Au 18 ème siècle, les Espagnols et les Portugais l’ont introduit en Amérique. Aujourd’hui, il en existe plusieurs centaines de variétés à travers le monde. La mangue se consomme verte ou mûre et se prépare de différentes manières. C’est aussi un ingrédient utilisé en cosmétique. En effet, un beurre de mangue extrait du noyau du fruit est très utilisé dans les confections de savons et de soins capillaires.

Usages traditionnels à La Réunion

L’écorce ou les feuilles sont utilisées à des fins médicinales contre les problèmes respiratoires, la diarrhée ou encore l’hypertension.

Propriétés scientifiques reconnues

La mangue est un fruit riche en antioxydants, source de vitamines C, A, B1, B2, B6, E et de cuivre. L’écorce à des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes. Les feuilles ont une activité antibactérienne et de régulateur de tension artérielle. Le beurre extrait du noyau a des propriétés hydratantes, régénérantes et revitalisantes pour la peau.

Recette

Faites bouillir une poignée de feuilles fraîches dans un 1 l d’eau. Boire une tasse peut soulager la diarrhée.
Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical personnalisé

SOURCE

Aplamedom Réunion
Brède mafane

Brède mafane

Le brède mafane : Acmella oleracea

Probablement originaire d’Amérique du Sud, Acmella olerea est inconnue à l’état sauvage.

La culture du brède mafana s’est répandue dans toutes les zones tropicales. Selon les régions, les feuilles sont utilisées en cuisine comme un légume frais (pour relever le goût des salades) ou après cuisson.

A Madagascar, il entre dans la composition du romazava, plat emblématique traditionnel de l’Île à base de viandes, d’ail, de tomate, de gingembre, de la partie tendre des brèdes et de quelques fleurs.
Ce savant mélange est laissé à mijoter. Les feuilles et plus spécifiquement les fleurs ont une saveur piquante qui ont la particularité d’engourdir légèrement les muqueuses de la bouche, une expérience gustative étonnante !

Usages traditionnels du brède mafana

Les usages médicinaux les plus répandus sont le mal de dents, les maux de bouche et les maux de gorge.
Certaines pratiques traditionnelles d’Afrique et d’Asie l’emploient pour soulager les rhumatismes, pour soigner la dysenterie et les maladies parasitaires du sang tel que le paludisme.

On le retrouve dans la formulation de dentifrices, de gels buccaux et même dans un chewing gum !
Il entre dans la composition de gels et de pommades pour soulager les douleurs musculaires, articulaires, les bleus et les contusions.

Propriétés vérifiées

  • Activités analgésique, antipyrétique, anti-inflammatoire et anesthésique local
  • Activités diurétique et antioxydante
  • Activités antimicrobienne, anti-fongique et antibactérienne
  • Activités insecticide et notamment contre les moustiques
  • Stimulant sexuel hormonal

SOURCE

Aplamedom Réunion