La découverte de La Réunion, une île montagne déserte

Il n’y a pas que des inconvénients à être la Cendrillon même dans une famille d’îles.
Le pays le moins désiré est aussi souvent le plus préservé.
Bien sûr, il est stérile pour ne pas dire stupide de comparer les pays mais La Réunion, tout bien observé, n’a pas à avoir honte de son destin.

La Réunion découvert par des navigateurs musulmans

On ne sait pas quand les premiers visiteurs ont découvert l’île montagne déserte qu’était La Réunion.
En tout cas, c’est assez tard dans l’histoire de l’humanité, compte tenu de la distance.
Les aventuriers indonésiens qui traversèrent l’océan de part en part pour aller peupler Madagascar, il y a 1000 ans ou plus, l’aperçurent t-ils ? Y firent-ils escale ? Rien ne l’atteste.
En revanche on a une preuve du passage des Arabes ou pour être plus précis de navigateurs musulmans dans la région.
Car il y a une carte. Sur cette carte, les Mascareignes figurent sous des noms arabes.
Or la carte était dessinée avant la découverte de ces îles par les Portugais.
Il est vraisemblable que ces navigateurs musulmans ne sont pas restés longtemps.
En effet il n’y avait ni ressources naturelles dans l’île ni peuple avec qui commercer.
Les visiteurs de passage se sont sans doute ravitaillés en eau qui coulait si pur des montagnes. Peut-être ont-ils abattu quelques-uns de ses gros oiseaux, ces solitaires lourdauds qui n’avaient jamais vu d’hommes (les dodos), puis ils sont repartis.
Des Chinois sont aussi passés dans la région mais ils n’ont pas laissé plus de traces que les Arabes.

Les Portugais pendant la période des Grandes Découvertes

Et puis au XVe siècle, démarre en Europe ce vaste mouvement de curiosité et d’exploration qu’on appellera les « Grandes Découvertes ».
Survient alors un double et spectaculaire coup de théâtre.
Premier acte, les Portugais, partis premiers dans la course à l’exploration, découvrent qu’il y a une extrémité à l’Afrique.
Ils contournent cette extrémité et ils entrent dans l’Océan Indien.
Nous somment en 1487, Bartolomeu Dias passe le cap de Bonne-Espérance, la route des Indes est ouverte aux Européens, c’est un des plus grands événements du millénaire !
Et pourtant cet événement extraordinaire est balayé cinq ans après par le deuxième acte en 1492, un génois, qui vogue lui pour les Espagnols, découvre les Amériques.
Et cette découverte de Colomb oriente brutalement le regard des Européens dans une autre direction…

Histoire de La Réunion racontée par Daniel Vaxelaire

Article 02
Voir l’article 01 : La Géographie de La Réunion
Voir l’article 03 : Le début de la colonisation de La Réunion
Voir tous les articles : L’histoire de La Réunion