L’oignon : Allium cepa (L.)

L’oignon est une espèce herbacée haute de 60 à 100 cm dont les feuilles de couleur verte sont allongées, cylindriques et creuses.
Les fleurs petites, de couleur blanche ou verte, sont regroupées à l’extrémité de la tige florale.
Cette plante possède un bulbe relativement gros, de forme sphérique, parfois plus ou moins aplati qui lui permet de se reproduire.
Les feuilles et le bulbe sont utilisés en cuisine aussi bien crus (salade) que cuits.
Ce bulbe contient un composé volatile dérivé du soufre qui est libéré lorsqu’on le coupe et fait pleurer.
L’astuce : passez l’oignon sous l’eau avant de le couper.

Usages traditionnels

En médecine traditionnelle, l’oignon est utilisé contre les allergies et les piqûres d’insectes et pour soigner les plaies.
On l’emploie également en cas de rhumatismes, de grippe.
L’oignon est encore connu dans les traitements de bonne femme pour faire mûrir abcès, les verrues et les furoncles.
A jeun le matin, un verre de jus d’oignon est un reconstituant et un remède contre les troubles intestinaux.
Si l’oignon cru est un excellent diurétique, cuit il devient laxatif, et la fameuse soupe à l’oignon a pour effet de permettre aux fêtards de « faire de la place » et de poursuivre leurs festins.

Propriétés médicinales

  • Diminue le taux de cholestérol et triglycérides dans le sang
  • Diminue l’agrégation plaquettaire
  • Diurétique
  • Antioxydant
  • Anti-inflammatoire, antirhumatismal
  • Antibiotique
  • Antiseptique
  • Riche en minéraux, manganèse, vitamine B6 et C

Recette pour une tisane

Épluchez, coupez et décortiquez 2 oignons dans une casserole d’1 l d’eau.
Faites bouillir jusqu’à ce que les oignons soient à moitié cuits et laissez reposer 1/2h.
Filtrez et versez dans une tasse en rajoutant une cuillère à soupe de vinaigre et une cuillère à soupe de miel.
Buvez bien chaud de préférence après les repas à raison de 2 tasses / jour.

Précautions

L’oignon peut être utilisé sans réserve particulière.

Les vertus thérapeutiques exposées ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical personnalisé

SOURCE

Aplamedom Réunion