Le brède mafane : Acmella oleracea

Probablement originaire d’Amérique du Sud, Acmella olerea est inconnue à l’état sauvage.

La culture du brède mafana s’est répandue dans toutes les zones tropicales. Selon les régions, les feuilles sont utilisées en cuisine comme un légume frais (pour relever le goût des salades) ou après cuisson.

A Madagascar, il entre dans la composition du romazava, plat emblématique traditionnel de l’Île à base de viandes, d’ail, de tomate, de gingembre, de la partie tendre des brèdes et de quelques fleurs.
Ce savant mélange est laissé à mijoter. Les feuilles et plus spécifiquement les fleurs ont une saveur piquante qui ont la particularité d’engourdir légèrement les muqueuses de la bouche, une expérience gustative étonnante !

Usages traditionnels du brède mafana

Les usages médicinaux les plus répandus sont le mal de dents, les maux de bouche et les maux de gorge.
Certaines pratiques traditionnelles d’Afrique et d’Asie l’emploient pour soulager les rhumatismes, pour soigner la dysenterie et les maladies parasitaires du sang tel que le paludisme.

On le retrouve dans la formulation de dentifrices, de gels buccaux et même dans un chewing gum !
Il entre dans la composition de gels et de pommades pour soulager les douleurs musculaires, articulaires, les bleus et les contusions.

Propriétés vérifiées

  • Activités analgésique, antipyrétique, anti-inflammatoire et anesthésique local
  • Activités diurétique et antioxydante
  • Activités antimicrobienne, anti-fongique et antibactérienne
  • Activités insecticide et notamment contre les moustiques
  • Stimulant sexuel hormonal

SOURCE

Aplamedom Réunion